Livre un jour livres toujours

27 janvier 2013

Le sermon sur la chute de Rome

 

Le sermon sur la chute de Rome

 

Titre : le sermon sur la chute de Rome

Auteur : Jérôme Ferrari

Edition : Actes Sud

Goncourt 2012

Un roman qui nous sort de l’ordinaire tout en apportant une réflexion sur le monde qui nous entoure.

En filagramme l’auteur s’interroge sur notre contribution individuelle à l’évolution de l’espèce humaine.

Peut-on  être maître de son destin, voire de celui des autres.

Nous nous prenons parfois pour des dieux, et voulons créer un monde qui nous convienne mais sans avoir conscience que ce monde ne durera pas car il n’est que matériel. (D’où la référence au discours de St Augustin lors de la chute de Rome).  

L’histoire se déroule pour l’essentiel en Corse, et commence par une rétrospective du grand père (Marcel) sur sa vie et sur le trait d’union qu’il est entre une époque et une autre.

Son petit-fils Matthieu ainsi qu’un ami d’enfance Libero décident, avant d’avoir terminé leurs études de prendre un bar en gérance dans l’île de beauté.

Ils espèrent changer  leur vie et celle des habitants du bourg et des environs.

A l’instar de la cité romaine,  leur rêve va prendre forme, se développer mais au final leur destinée leur échappera.

L’auteur sait recréer l’atmosphère que l’on trouve en Corse ou dans les îles avec des histoires familiales qui évoluent et  qui n’ont de cesse de remonter à la surface génération après génération au travers d’une langue agréable à entendre mais que les étrangers ne comprendront jamais.

Un livre qui mérite le détour ***

 

Posté par kifud à 14:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 décembre 2012

Les pissenlits

IMGP5378

 

Auteur : Yasunari Kawabata

Titre :Les Pissenlits

Edition : Albin Michel

 

Un roman surprenant,  dans la forme et sur le fond.

Dans la forme, il s’agit d’un dialogue (sans chapitre) entre deux personnages.

Cette forme convient à l’histoire car elle permet de donner la lenteur nécessaire à la réflexion voulue par l’auteur.

En ce qui concerne le fond, une jeune femme (Ineko) est atteinte d’une maladie mentale.

La scène se déroule dans le japon des années 1950, et à cette époque on prenait le temps de regarder autour de soi.

Une cécité partielle  empêche Ineko de voir un objet ou une partie de son corps ou de celui de son fiancé Hisato.

Sa mère et son fiancé l’accompagnent dans un ancien temple transformé en hôpital psychiatrique.

Sur le chemin du  retour  un dialogue commence entre la mère d’Ineko et Hisato.

Au fil de ce dialogue on découvrira peut être ce qui a provoqué la cécité d’Inéko (entre digressions et réflexions surréalistes).

Dire que j’ai aimé ce roman serait exagéré, mais il ne m’a pas laissé indifférent, et au fond il ressemble à certains films qu’on n’apprécie pas forcément tout de suite mais  qui nous reviennent en mémoire dans certaines circonstances.

 

Posté par kifud à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 juin 2012

La fin des temps

IMGP4272

Titre: La fin des temps

Auteur : Haruki Murakami

Edition : Points

 

Un roman "extra-ordinaire" au sens littéraire du mot.

Je ne connaissais pas cet écrivain japonais et j'ai été surpris par la qualité de son écriture .

On se laisse porter tout au long de ce récit.

Il faut tout de même prévenir le lecteur qu'il ne s'agit pas d'un roman " de gare" et il faut prendre son temps , pour le lire et pour l'apprécier.

Nous sommes projeter dans un conte ou plutôt dans deux histoires parallèles (et dont les chapitres s'alternent) .

Ces deux histoires finiront elles par n'en former qu'une? 

la première histoire est celle de du Pays des merveilles sans merci elle se passe à notre époque et raconte les aventures et la vie d'un informaticien qui travaille pour une  grande  société informatique qui est capable de crypter des données. En contre partie de cette société il existe des " pirateurs".

Un jour notre informaticien est amené à travailler pour un savant indépendant... et l'aventure commence.

 

La deuxième histoire qui est racontée en même temps  est celle de la" fin du monde"

Le heros de cette histoire fait le choix de rentrer dans une ville et d'y vivre , mais pour ce faire il doit abandonner son ombre au gardien de ce nouveau monde . Dans cette vie tout diffère de notre monde même si on semble avoir certains repères .

Une très belle écriture  ****

livrestoujours.canalblog.com

 

Posté par kifud à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mai 2012

La liste de mes envies

 

la_liste_de_mes_envies

 

 

 

 

Titre : La liste de mes envies

Auteur : Grégoire Delacourt

Édition : JC Lattes

 

 

 

 

On se laisse entraîner par ce livre au fil des idées et de l histoire qui semble ordinaire au premier abord.
J ai tout d abord pense qu'il ne resterait pas beaucoup de ce roman mais il n'en est rien.
L’auteur à su décrire une ambiance si proche de la réalité que l'on pourrait se rappeler de certains passage comme s’il s agissait de souvenirs ou de réflexions que l on aurait pu avoir, un jour ou l autre dans une autre vie.

Bien  il est de temps de faire un petit résumé de l histoire telle qu’ elle me reste après avoir lu ce livre depuis plus d'un mois (eh oui c’est un test suprême).

Joe est mariée à Jo autrement dit  Jocelyne s’est mariée avec Jocelyn, il y avait combien de chance pour que cela arrive ??

Dès leur première rencontre elle tombe enceinte, il y avait combine de chance pour que cela arrive ??

Joe nous raconte son histoire, elle n’a pas eu une vie très heureuse…et son aventure commence à 47 ans.

Elle est sans illusion sur sa destinée, sur l’amour mais elle s’accommode de sa vie et de la petite boutique de mercerie qu’elle fait vivoter depuis quelques années.

Pendant ses temps morts, elle se consacre à son un blog de couture «  les Dix doigts d’or ».

Un jour, elle joue au loto et elle sera l’heureuse gagnante du gros lot.

Pour autant elle décide de ne rien dire à personne et elle se laisse le temps de réfléchir pour savoir comment utiliser cette fortune.

Ainsi elle va rédiger une première liste (les envies essentielles, pratiques) puis une seconde liste celle des choses plus superflues.

Au final elle se rend rapidement compte que ses envies ne nécessitent pas forcément d’être millionnaire  pour être satisfaites.

D’autant plus que son blog connaît un succès et que sa vie s’améliore financièrement rapidement.

Mais pour autant elle ne se décide toujours pas à encaisser le chèque, serait-elle plus heureuse avec une telle fortune?

Selon l'adage populaire " l’argent s’il ne fait pas le bonheur", mais y contribue-t-il toujours ?

Ce livre mérite le détour car il pose sous un angle différent le problème de l’argent et de la vie que l’on ose se donner et mener .

A lire sans retenue  ****

29 mars 2012

La délicatesse

 

la delicatesse

 

Titre : la délicatesse

Auteur : Foenkinos David

Edition :   Gallimard

 

Que dire ? J’ai été agréablement surpris par l’écriture et le style de l’auteur qui a le don de donner un rythme à son livre tout en étant décalé.

On est à la fois dans l’histoire mais également en dehors , ou plus précisément à côté de l’auteur qui n’hésite pas à nous donner des définitions et des explications sur la construction de son roman ou sur ce qui l’a amené à telle ou telle réflexion.

On passe un bon moment et parfois je n’ai pu m’empêcher de faire un lien avec certain avec jacques Prévert.

Le sujet choisi par cette histoire était délicat à traiter.

En effet il  s’agit de savoir comment on peut continuer à vivre après la disparition de l’être aimé.

L’héroïne de ce roman Nathalie, tombe amoureuse de François et cet amour va durer sept ans, jusqu’au décès accidentel de François.

L’auteur analyse parfaitement les différents comportements de l’entourage de Nathalie.

Il décrit justement le ressenti de celui qui reste seul, sans verser pour autant dans le mélodramatique.

Peut-on refaire sa vie après le décès de son conjoint ?

Qu’est ce que le deuil au quotidien?

Comment continuer à vivre avec et se reconstruire ?

Je n’ai pas vu le film, mais  en lisant le livre j’ai pensé au film de jean pierre Jeunet «  le fabuleux destin d’Amélie poulain ».

Aussi je n'ai pas été surpris de constater que Audrey Tautou avait été choisie pour ce rôle.

Toutefois, un petit bémol, en regardant la bande annonce je n’ai pas retrouvé l’atmosphère du livre.

 

 J' ai apprécié  ***


21 mars 2012

Les chaussures italiennes

 

 

 

Les chaussures italienes (2)

 

                                                    Titre : Les chaussures italiennes :

                                                    Auteur suédois : Henning Mankel 

                                                    Edition : Points

 

«  La vie est une branche fragile suspendue au dessus d’un abîme. Je m’y cramponne tant que j’en ai la force. Puis je tombe, comme les autres, et je ne sais pas ce qui m’attend. »

Encore un roman que j’ai apprécié…

A travers ce livre chacun découvrira des réflexions sur la vie et le sens que l’on veut lui donner.

Le tempo de ce livre est particulier, on avance lentement, sans cesse, en  découvrant les choses, les gens.

On apprécie le paysage nordique et le temps qui passe, comme on pourrait le faire lors d’une promenade hivernale sur un chemin enneigé.

Un petit mot de l’histoire qui à mon sens est accessoire car elle sert de prétexte à l’auteur pour ses pensées.

Frédrik Welin est un solitaire âgé de 66 ans qui vit seul sur son île, depuis douze années.

Célibataire, sans enfant il a pour habitude le matin en hiver de prendre un bain dehors, après avoir percé un trou dans la glace.

Ensuite la journée s’écoule lentement sans qu’il s’en aperçoive et il note quelques mots sur son journal qui lui sert de « tableau de bord ».

Que lui est il arrivé pour qu’il ait voulu devenir un ermite ?

Tout aurait pu continuer ainsi pendant de longues années. Fredrik est solitaire non par choix, mais par nécessité, il aime de moins en moins les gens et communique de moins en moins avec les autres…tout l’ennuie …

Et puis un jour sa vie va changer grâce à une rencontre avec le passé.

Plus moyen de fuir, de se mentir …il sera face à lui-même et qui sait si ce ne sera pas la dernière chance de se sauver et de redonner un sens à ce qu’il a vécu.

L’espoir d’un Avenir …

« Je ne voulais plus être seul. Je ne voulais pas devenir pas devenir un de ces rochers qui observent en silence le passage imperturbable des jours, du temps. »

Je recommande avec ****

 

Posté par kifud à 10:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2012

La vie très privée de Mr Sim

 

 

 

 IMGP3464

 

  

Titre : La vie très privée de Mr Sim

 Auteur : Jonathan COE

 Edition : Galimard

  

Un livre qui m'a laissé perplexe car je ne m’attendais pas à trouver autant d’idées et de réflexions dans ce roman.

Ce livre nous surprend positivement jusqu’à la fin et ne connaissant pas cet auteur ,et je ne sais pas si c’est une habitude chez lui de faire des digressions ou s’il s’agit d’un essai (réussit).

J’ai tout de même eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, au début.

Par la suite nous sommes tellement dans ce récit qu'on ne lâche plus ce livre où se mêle et s'entremêle coïncidences, faits divers, digressions et réflexions…   

L’histoire est difficile à résumer sans tomber dans le piège d'en dévoiler plus que l’essentiel. 

Toutefois on peut dire sans trahir l’intrigue, que le personnage principal se nomme Maxwell Sim et il est en sortie de dépression.

Sa femme l’a quitté et il essaye d’établir un dialogue avec son père qui s’est installé en Australie. 

Ce n’est pas un livre sombre, mais plutôt plein d’humour, et d’espoir dans lequel  des sujets intéressants sont abordés avec honnêteté et sans préjugés. 

Nous sommes toujours en mouvement dans ce livre, soit de manière temporelle soit géographiquement soit humainement…. (passé présent avenir, rencontres tout s’enchaîne, pour expliquer et comprendre la vie de Mr Sim).

 A lire  ****


Posté par kifud à 11:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2012

De bon matin

 

 

                                          de bon matin -

 

 

Un film à voir

c'est un film que j'ai découvert et qui n'a pas fait beaucoup parler de lui car il est sorti ( le 05/10/2011)  au même moment que certaines grandes productions ( Un monstre à Paris, Tintin et le secret de la Licorne, Intouchables...)

Le personnage central Paul Wertret est incarné par l'acteur Jean pierre Daroussin .

Paul wertret est chargé d'affaire dans une banque et il va subir un revers au niveau de son travail.

Compression d'effectif et remaniement  lui font perdre peu à peu son statut et la reconnaissance de son travail par l'entreprise dans laquelle il travaille depuis toujours.

Un matin il se rend à son travail et tue les deux supérieurs qu'il estime être à l'origine de ses déboires.

IL s'assoit et commence alors à réfléchir sur les évènements professionnels et aussi personnels qui l'ont conduit à  prendre cette décision..

Une analyse pertinente du monde du travail et de l'interaction néfaste entre la vie professionnelle et personnelle.

Ce film nous mets en garde contre des limites qu'il ne faut jamais franchir et aussi combien il est nécessaire de savoir prendre du temps pour soi et pour sa famille.

Ps: ce film est tiré d'un fait réel qui a eu lieu en 2004 .

Je recommande ****.

 

Posté par kifud à 14:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 février 2012

WILT 1

 

 

IMGP3361

Titre : WILT 1

Auteur : Sharpe Tom

Collection : 10/18

 

So british .. 

Une histoire si bristish…à la fois réaliste et si irréalisable.

C'est parcequ'on s'identifie parfois aux réactions du héros de ce livre que nous sommes attirés par l'histoire   invraisemblable qu'il va vivre..

On est envahi par une, une impression de mal aise mais on ne peut pas s’empêcher d’avoir de l’admiration pour ce personnage si commun, si ordinaire et qui dans une situation extrême va se comporter en un  héros désabusé mais conscient de ses faiblesses et de sa petitesse..

 L'auteur réussit à nous faire comprendre que la limite entre l’impossible et le possible n’est pas si éloignée, il suffirait de si peu parfois…

 L’histoire raconte la vie morne et sans intérêt, selon les dires du  personnage central ( Henry WILT) .

Henry  est un professeur qui n’avance pas dans sa vie professionnelle ni dans sa vie …aussi...

Marié à Eva qu'il ne supporte plus (mais qu'il n’arrive pas à quitter pour autant..) il promène son chien le soir en imaginant qu'il aura le courage de la tuer un jour …

Sa femme Eva est pleine de vie et dotée d’un caractère très, très, fort à l’opposé de son sens de la diplomatie…

A la suite d’une soirée déplorable dans laquelle il est entraîné( malgré lui par Eva), furieux , honteux et humilié Henry décide de franchir le pas et de tuer sa femme..

Mais avant de passer à l’acte, il veut répéter le scénario imaginé ….

Et là tout dérape et  « l’aventure commence »….

à lire pour passer un bon moment ..***

Posté par kifud à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 février 2012

Tuer le père

IMGP3335

  

Auteur : Amélie Nothomb

Edition : Albin Michel

 

Et voilà le dernier roman d'Amélie Nothomb, qui nous plonge dans l’univers des joueurs et des magiciens.

 Oui... mais pas seulement, car, comme à son habitude, l’auteur nous entraîne dans un autre monde.

L’histoire est celle d’un adolescent surdoué dans les tours de cartes mais délaissé par sa mère.

Il n’a jamais connu son père.

Cet adolescent nommé «  Joe Whip » se retrouve livré à lui-même dès 14 ans, car sa mère préfère vivre sa vie avec un nouveau compagnon.

Joe comprends alors qu’il est de trop.

Il emménage au centre ville de RENO et un jour il fait la connaissance du plus grand magicien de cette ville et du monde.

Avec toute la candeur de l’adolescence, Joe demande au  plus grand magicien du monde, de le former et de lui transmettre son savoir.

Norman Therence, « le magicien »,  accepte de devenir le professeur de cet élève si particulier.

Il se prend de sympathie pour lui, et peu à peu, au fil du temps, il s’attache à cet adolescent jusqu’à le considérer comme son fils.

Norman Therence ira jusqu’à perdre sa réputation pour son fils spirituel.

Son amour paternel est si fort qu'il  estimera normal la trahison de son « fils »à son égard.

Pour exister, un fils ne doit-il pas tuer le père ? (vieille image du complexe d’Oedipe).

Mais comme il s’agit d’un roman d'Amélie Nothomb, tout n’est pas aussi simple qu'il y paraît...

- Qui doit réellement tuer le père  pour exister ?

- L’amour filial ne se décrète pas il doit être réciproque…

Un vrai moment d’évasion à travers l’univers des magiciens, des artistes et celui d’un adolescent en pleine mutation.

 A lire avec plaisir …

Posté par kifud à 15:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,