Les chaussures italienes (2)

 

                                                    Titre : Les chaussures italiennes :

                                                    Auteur suédois : Henning Mankel 

                                                    Edition : Points

 

«  La vie est une branche fragile suspendue au dessus d’un abîme. Je m’y cramponne tant que j’en ai la force. Puis je tombe, comme les autres, et je ne sais pas ce qui m’attend. »

Encore un roman que j’ai apprécié…

A travers ce livre chacun découvrira des réflexions sur la vie et le sens que l’on veut lui donner.

Le tempo de ce livre est particulier, on avance lentement, sans cesse, en  découvrant les choses, les gens.

On apprécie le paysage nordique et le temps qui passe, comme on pourrait le faire lors d’une promenade hivernale sur un chemin enneigé.

Un petit mot de l’histoire qui à mon sens est accessoire car elle sert de prétexte à l’auteur pour ses pensées.

Frédrik Welin est un solitaire âgé de 66 ans qui vit seul sur son île, depuis douze années.

Célibataire, sans enfant il a pour habitude le matin en hiver de prendre un bain dehors, après avoir percé un trou dans la glace.

Ensuite la journée s’écoule lentement sans qu’il s’en aperçoive et il note quelques mots sur son journal qui lui sert de « tableau de bord ».

Que lui est il arrivé pour qu’il ait voulu devenir un ermite ?

Tout aurait pu continuer ainsi pendant de longues années. Fredrik est solitaire non par choix, mais par nécessité, il aime de moins en moins les gens et communique de moins en moins avec les autres…tout l’ennuie …

Et puis un jour sa vie va changer grâce à une rencontre avec le passé.

Plus moyen de fuir, de se mentir …il sera face à lui-même et qui sait si ce ne sera pas la dernière chance de se sauver et de redonner un sens à ce qu’il a vécu.

L’espoir d’un Avenir …

« Je ne voulais plus être seul. Je ne voulais pas devenir pas devenir un de ces rochers qui observent en silence le passage imperturbable des jours, du temps. »

Je recommande avec ****